La Liberté

Religions

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Au secours des migrants chrétiens

En Turquie, un prêtre chaldéen accueille des milliers de chrétiens qui fuient la guerre et la persécution

Entre 150 et 200 migrants, en majorité musulmans, arrivent chaque jour en Turquie. L’association Kader gère 4800 familles chrétiennes.  © Keystone
Entre 150 et 200 migrants, en majorité musulmans, arrivent chaque jour en Turquie. L’association Kader gère 4800 familles chrétiennes. © Keystone


Luc Balbont, cath.ch

Publié le 22.10.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Migration » L’association au sigle explicite commence par deux lettres, K comme chaldéen (keldani en turc) et A pour assyrien, avec le souci premier d’aider les chrétiens réfugiés en Turquie. «En fait, explique le Père François Yacan, kader signifie aussi «destin» en turc, rappelant le sort cruel des Assyro-Chaldéens, souvent persécutés et obligés de quitter leurs maisons et leurs terres.»

Tout commence en 2005 avec la création de l’association. A l’époque, le religieux lance un appel aux paroissiens de l’église chaldéenne turque. «Avec l’invasion de l’Irak par l’armée américaine en 2003, un grand nombre de chrétiens fuient en Turquie: seul un bout de frontière au nord de Mossoul sépare les deux pays. Déjà sanctionnés par onze années d’embargo infligées par la Communauté internationale, nos frères d’Irak sont au bord de l’asphyxie. Il faut agir vite et nous mobiliser.» L’ONG fête cette année ses 17 ans.

La migration a décuplé

A partir de 2011, avec les guerres en chaîne

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11