La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je me suis toujours défini comme Belfagien»

Le 26 septembre, les habitants de neuf communes sarinoises sont appelés aux urnes pour un vote consultatif sur la fusion du Grand Fribourg. Neuf jeunes Fribourgeois – un par commune – livrent leur avis sur ce projet et évoquent leur sentiment d’appartenance à leur commune. Septième épisode avec le Belfagien Benoît Mauron, 21 ans. 

 

Benoît Mauron, 21 ans, vit à Autafond. © DR
Benoît Mauron, 21 ans, vit à Autafond. © DR


Jérémy Rico

Publié le 16.09.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Génération Grand Fribourg? (7/9) » A 21 ans, Benoît Mauron a toujours vécu à Autafond. Une commune de moins de 100 habitants qui a décidé d’unir son destin avec Belfaux en 2016. Même s’il n’avait à l’époque pas encore le droit de vote, le Sarinois a donc déjà l’expérience d’une fusion.

Comment vous présentez-vous en général ? Comme habitant d’Autafond ou de Belfaux ?

Ça dépend du contexte. Si je suis à l’étranger où même à l’extérieur du canton, je commence en général par dire que je viens de Fribourg. Si je suis en Suisse, je vais peut-être dire que j’habite à Belfaux, et si je suis dans le canton, je parlerai d’Autafond.


Grand Fribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11