La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les rencontres faciles et précieuses

Antonia, seule et radieuse, noie son chagrin sur les plages de Santa Monica…  © DR
Antonia, seule et radieuse, noie son chagrin sur les plages de Santa Monica… © DR


angélique eggenschwiler

Publié le 04.04.2018

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

California Republic, c’est ce qui s’affiche sur le fronton. Une banderole fatiguée, usée par le vent d’ouest et le souffle des voyageurs qui défilent dans cette petite auberge de Los Angeles. On s’y sent bien, dans cette république au plancher vétuste, limé par le pas des touristes au moindre sou qui se partagent des dortoirs à moindre coût.

Oh! rien d’extraordinaire, juste un peu de confort et de chaleur humaine, un frigo commun, comme les toilettes et la soif de voir le monde; des draps qui sentent sur un matelas qui gratte. Et tous les matins des tartines rassies qu’on mange par politesse sur un café clair qu’on rallonge au gré des arrivants, qu’on prolonge au fil des rencontres.

Elles sont précieuses les rencontres. Et si faciles lorsqu’on partage une tartine entre deux anecdotes sur un plancher un peu vé


Les chroniques d'Angélique

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11