La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Fier de cette équipe!

Yann Sommer, quelques minutes après avoir repoussé le penalty qui propulse la Suisse en quarts de finale.  © Keystone
Yann Sommer, quelques minutes après avoir repoussé le penalty qui propulse la Suisse en quarts de finale. © Keystone


Pascal Dupasquier

Publié le 29.06.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

COMMENTAIRE

Après la première mi-temps, quelle que serait la suite de la rencontre, la Suisse le savait: elle avait d’ores et déjà réussi son huitième de finale. A 1-0 en sa faveur, par la force de 45 minutes de très haute facture, elle s’était réconciliée avec la nation, avait fait taire les critiques, bouclé le caquet des sceptiques. L’espace de ces 45 minutes où elle avait mis, non pas Paris mais toute la France en bouteille, cette Suisse-là n’avait, peut-être pas encore décroché son billet pour les quarts de finale, mais elle avait déjà gagné le respect de tous. De Didier Deschamps et des Bleus en premier.

Et non, la Suisse n’a pas craqué au final. Et oui, après la tristement célèbre série des tirs au but tous manqués en huitièmes de finale de la Coupe du mon

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11