La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Après l’abandon de l’accord-cadre, quelle relation la Suisse doit-elle entretenir avec l’Union européenne?

La Liberté poseune questionpar jour aux deuxcandidats en licepour l’élection complémentaire au Conseil des Etats du 26 septembre prochain.Chacun disposed’un peu plus de 1000 caractèrespour y répondrepar écrit.
La Liberté poseune questionpar jour aux deuxcandidats en licepour l’élection complémentaire au Conseil des Etats du 26 septembre prochain.Chacun disposed’un peu plus de 1000 caractèrespour y répondrepar écrit.
Après l’abandon de l’accord-cadre, quelle relation la Suisse doit-elle entretenir avec l’Union européenne?
Après l’abandon de l’accord-cadre, quelle relation la Suisse doit-elle entretenir avec l’Union européenne?
Publié le 14.09.2021

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

LES DEUX CANDIDATS SUR LE GRIL

Isabelle Chassot

Le Centre, 56 ans

«En tant que pays exportateur et axé sur l’innovation, la Suisse a un intérêt vital au maintien de bonnes relations avec l’Union européenne (UE). Or, à la suite de l’abandon de l’accord-cadre, c’est toute l’approche bilatérale qui est affaiblie, une voie bilatérale qui a toujours eu le soutien de mon parti et le mien. Plusieurs branches de l’industrie tout comme nos chercheurs et nos étudiants en subissent déjà les premiers effets. Nous n’avons rien à gagner dans une course en solitaire: avec les cantons, le Conseil fédéral doit présenter rapidement au parlement une stratégie afin d’assurer un cadre stable à nos relations avec l’UE. L

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11